Archives janvier 2020

L’église de Colombelles, une histoire russe en Normandie

par Annie Cheinine

La Normandie voit arriver les premiers russes en 1919. Il s’agit des soldats de Nicolas II, souvent d’origine rurale, envoyés en France en 1916 pour se battre aux côtés des Français. Après la capitulation de la Russie, une partie des hommes décide de rester dans la région. Une deuxième vague de compatriotes les rejoint, celle des Russes blancs émigrés ou réfugiés, qui sera employée essentiellement par la Société Métallurgique de Normandie (SMN) à partir de juin 1922.

En 20 ans, cette société qui fabriquait de l’acier a employé jusqu’à 3000 Russes.

Cette communauté très disparate s’organise progressivement et crée une école, une bibliothèque, un chœur laïc et une chorale religieuse, et appellent de leurs vœux la création de leur propre lieu de culte.
Au départ, des prêtes orthodoxes viennent de temps en temps de Paris pour rencontrer la communauté, mais en 1926, des ouvriers russes demandent de l’aide à leur employeur, la SMN, pour édifier un lieu de culte. La société accepte et met à leur disposition des moyens importants, et leur donne le terrain sur lequel le cantonnement russe avait été bâti en 1923.

plaque_eglise.png

Plaque posée sur l’église de ColombellesAnnie Cheinine Feuvrais

Les plans de l’église copient certains édifices de Saint-Pétersbourg de style néo byzantin. Le clocher de l’église est ainsi surmonté d’un toit en bulbe d’oignon, bleu turquoise sur lequel se trouve une croix byzantine. Sa décoration a été réalisée dans les années 30, avec des murs intérieurs recouverts d’icônes peintes par Fostov et Khvostov. Les icônes ressemblent à celles présentes à l’institut parisien de théologie Saint-Serge ou à l’Eglise Notre-Dame de la Dormition de Sainte-Geneviève des Bois. Ce sanctuaire orthodoxe accueille également une bibliothèque d’ouvrages en langue russe.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, pendant la bataille de Normandie, l’église est fortement endommagée par les bombardements alliés. Elle est restaurée en 1946 mais la voûte d’origine, couverte de fresques sera perdue.

En 1992, l’église orthodoxe de Colombelles est inscrite au titre des monuments historiques.

Des paroissiens reconnaissants

Ce sont les Russes eux-mêmes, avec les matériaux donnés par la SMN, qui vont construire l’église en dehors de leur temps de travail. L’édification de cette église donnera un sens à leur exode et sera un facteur d’ancrage et de stabilisation de la communauté russe dans la région.

Un comité paroissial des habitants de religion orthodoxe se constitue alors dans la banlieue de Caen pour la création d’une paroisse orthodoxe russe.
S’assurant du soutien de Mgr Euloge, métropolite des églises russes en Europe occidentale – qui viendra consacrer l’édifice en septembre 1926 -, le père Dimitri Troïtski est envoyé sur place pour annoncer la création officielle de Saint-Serge de Colombelles. Une appellation qui a tout son sens, puisque Saint Serge de Radonège est l’un des Saints les plus populaires de Russie. Grand spirituel, réformateur monastique, protecteur de l’orthodoxie, il est pour les Russes “l’un des cœurs battants de l’identité russe”.

Dans les années 30, l’église représente pour les croyants, mais aussi pour les non-croyants, un point de ralliement physique et spirituel, ouvert aux différentes couches sociales et géographiques de l’émigration.

Les offices y sont célébrés en slavon, mais, progressivement des liturgies en langue française les remplacent. Cela s’inscrit dans l’idée d’une orthodoxie à la française qui a vu le jour dans les années 60.

th_interieur_eglise.jpg

Intérieur de l’église de ColombellesAnnie Cheinine Feuvrais

Cette orthodoxie se devait d’être plus ouverte à la culture française tout en répondant aux besoins spirituels de la communauté orthodoxe. Il s’agissait de s’adresser à tous les orthodoxes russes dont les descendants avaient perdu l’usage de la langue, et de remercier la France de les avoir accueillis. Ce n’est qu’en 1994, à l’initiative d’un recteur de culture française, le père Dorenlot, que la paroisse de Colombelles devient complètement francophone.

Et afin d’ancrer l’église dans son histoire locale normande, la paroisse Saint Serge devient Saint Serge et Saint Vigor, Saint Vigor ayant été évêque de Bayeux au Vème siècle. C’est dans cet esprit que la communauté orthodoxe de Colombelles a reçu en 2013, les saintes reliques de Saint Vigor des mains de l’évêque catholique Jean-Claude Boulanger.

La vie paroissiale aujourd’hui

La communauté orthodoxe qui s’est formée dans cette région de Normandie n’a jamais été homogène. Dés le départ, elle était composée d’anciens aristocrates, d’ouvriers, de paysans, et on pouvait aussi y distinguer, en plus des Russes, des Biélorusses, des Ukrainiens et des Géorgiens. Certains étaient orthodoxes mais d’autres étaient uniates (catholiques de rite byzantin). D’autres émigrés de ces pays de l’Est venaient également se retrouver à Colombelles.

La Seconde Guerre mondiale bouleverse cette communauté puisque certains quitteront la France ou la région, quand d’autres arriveront pour fuir le bloc soviétique. Les mariages mixtes augmentent à cette époque et la population vieillit.

Aujourd’hui, la communauté orthodoxe de Colombelles accueille des familles de la seconde, voire la troisième génération d’émigrants russes des années 20 ou des années 40-50, et des familles ou des personnes de culture française qui ont redécouvert la foi chrétienne à travers l’Eglise orthodoxe.
Par ailleurs, la paroisse connaît depuis de récentes années une arrivée d’orthodoxes venant des pays de l’Est.

Ce phénomène n’a pas modifié le fonctionnement de la communauté paroissiale. La vie liturgique de Colombelles reste un soutien pour les orthodoxes de toutes origines, et pour toutes les personnes en quête de stabilité sociale et professionnelle.

Dans cette église, les émigrés se sentent à la fois en France et proches de leurs racines. Et si la langue française a désormais remplacé le slavon, le profond attachement à la tradition liturgique russe est conservé dans le déroulement des offices.

Les chants notamment sont tous issus de la plus pure tradition russe. Pour les nouveaux ressortissants des pays de l’Est, les célébrations en français peuvent leur offrir la possibilité d’une intégration dans une communauté française tout en communiant à la foi de leurs pères. Le choix de l’intégration ayant toujours été privilégié au sein de la paroisse de Colombelles.


Conférence : “Le marché du jeu vidéo en Russie”

Jeudi 20 Février – Moscou

Invité Yasha HADDAJI (GM Nintendo Russie)

—> Inscription obligatoire : russie@france-expatriation.com

Jeudi 20 février 2020, 19h30 – 21h

ouverture des portes 19h Carré France – Milyutinskiy Pereulok 10/1 , 4ème étage

Gratuit pour les adhérents ou 300 roubles non adhérents (paiement par carte bancaire ou QR Code uniquement sur place)

Possibilité d’adhésion sur place avant et après la conférence


Soirée apéritif Speed Speaking !

Jeudi 13 Février – Moscou

Venez rencontrer de nouvelles personnes et dialoguer par 15 sessions de 5 minutes uniquement en français ou en russe ! 

Après cet exercice de style nos 30 invités seront conviés à un buffet apéritif pour pouvoir continuer à échanger sans limite de temps ! 

Événement en nombre de places limitées 15 hommes – 15 femmes 

—> Inscription obligatoire : russie@france-expatriation.com

Jeudi 13 février 2020, 19h30 – 21h

ouverture des portes 19h Carré France – Milyutinskiy Pereulok 10/1 , 4ème étage

Gratuit pour les adhérents ou 300 roubles non adhérents (paiement par carte bancaire ou QR Code uniquement sur place)

Possibilité d’adhésion sur place avant et après la conférence


Conférence : “La vie associative à Moscou” Invité Sergey EFREMOV (Mairie de Moscou)

Jeudi 6 Février – Moscou

—> Inscription obligatoire : russie@france-expatriation.com

Jeudi 6 février 2020, 19h30 – 21h
ouverture des portes 19h Carré France – Milyutinskiy Pereulok 10/1 , 4ème étage

Gratuit pour les adhérents ou 300 roubles non adhérents (paiement par carte bancaire ou QR Code uniquement sur place)

Possibilité d’adhésion sur place avant et après la conférence


Adhérents AFER : -20% sur les produits LA VARENNE BIO

Bernard, français installé en Russie depuis 15 ans ne trouvant pas de fromage de chèvre à Moscou, décida alors de le produire lui-même en créant la marque La Varenne Bio.


Toute la production est issue de sa ferme dans la région de Koursk. Les chèvres qui produisent le lait utilisé pour le fromage sont en semi-liberté. Aucune automatisation, tout se fait dans le respect des saisons et de la nature. Aucun conservateur ou réhausseur de goût n’est ajouté au fromage.

La Varenne Bio ce n’est que des produits frais !


Aujourd’hui, la gamme de produits fermiers s’agrandit avec du jambon cru et plusieurs sortes de fromages de chèvre.
Bonne découverte!

contacter La Varenne Bio +7 915 361 29 77

Основатель проекта Бернар, француз, который живет в России уже 15 лет.

Не найдя настоящего французского козьего сыра в Москве, он решил сам заняться его производством, так и появился La Varenne Bio.

Производство располагается в Курской области, где у Бернара своя ферма. Козы содержатся в отличных условиях и производят качественное молоко, из которого Бернар делает сыр.

При изготовлении сыра не используются консерванты и усилители вкуса. La Varenne Bio – это всегда свежий и натуральный французский сыр.


Veronika Dolina nouvelle marraine de l’association !

Veronika Dolina, est une poète et musicienne connue et reconnue au travers ses balades, chansons et poèmes uniques… Depuis les années 70, elle compose et chante, puis, dans les années 80, ses poèmes sont édités à des millions d’exemplaires.

Née en 1956 à Moscou, elle est diplômée en enseignement du Français, une profession qu’elle n’exercera cependant jamais. En effet, ce sont la composition et l’interprétation qui ont formé et continuent de former son univers. Puis, dans les années 2005, Veronika décide de poser ses valises en Normandie, avec sa famille. Poétesse par nature, elle s’attachera alors à traduire des poèmes de la France ancienne, comme les célèbres Lais de Marie de France, poétesse normande du 12ème siècle. Ces poèmes seront publiés en Russie, pour le plus grand bonheur des spécialistes … ainsi donc, ces chefs d’œuvre occupent une place privilégiée en Russie.

C’est à Lisieux que Veronika a élu domicile, dans le centre ancien de cette ville rendue célèbre notamment par Sainte Thérèse. En même temps, l’artiste continue à voyager et à se produire dans le monde entier, au rythme de dizaines de concert par an. Plus de 40 albums voient le jour – dont un en français – et 36 recueils de poésies sont publiés, avec de nombreux prix et distinctions à la clé. Entre sa Famille, enfants et petits enfants, à Moscou et aux États Unis, Veronika travaille partout ou ses fidèles et nombreux admirateurs viennent l’écouter. Ainsi, ses balades, chansons et poèmes résonnent sans cesse dans le monde entier…


Nouveau ! Clients SBERBANK, adhérez ou réservez vos places aux événements AFER en 1 clic !

Vous êtes client Sberbank ? payez votre adhésion ou vos places aux événements France Expatriation Russie (AFER) en un seul clic via votre application mobile !

C’est simple ! ouvrez le mode photographie de votre mobile et ciblez le carré CODE QR , votre smartphone vous guide pour effectuer en 1 clic le paiement via votre application mobile Sberbank !

Simplicité, rapidité, Sécurité !


Les 223 photos de la soirée Eltsina Art Projects à la Fondation Ekaterina

Ce mercredi 15 janvier 2020, 100 adhérents et invités France Expatriation Russie (Afer) étaient réunis pour une soirée privée à la Fondation Ekaterina afin de découvrir les talentueux artistes du collectif Eltsina Art Projects.

La soirée était organisée par Eiffage Énergie Systèmes Clemessy avec le soutien de nos partenaires Chateau Mukhrani

retrouver les 223 photos de la soirée en cliquant ICI !


Le Rôle de la Chambre de Commerce dans la diplomatie Franco-Russe

Conférence : “Le Rôle de la Chambre de Commerce dans la diplomatie franco-russe”

Invité Emmanuel Quidet, Directeur général EY Russie, Président de la CCIFR

—> Inscription obligatoire : russie@france-expatriation.com

Mardi 21 janvier 2020, 19h30 – 21h

ouverture des portes 19h Carré France – Milyutinskiy Pereulok 10/1 , 2ème étage (CCI France Russie)

Gratuit pour les adhérents 300 roubles non adhérents (paiement par carte bancaire uniquement sur place)

Possibilité d’adhésion sur place avant et après la conférence

Vous êtes client SBERBANK ? Payez dès ce jour via votre application mobile votre place à cet événement et présentez nous lors de votre arrivée votre ticket de paiement !


Eltsina Art Projects

France Expatriation Russie (AFER) & EIFFAGE ÉNERGIE SYSTÈMES CLEMESSY organisent le 15 janvier 2020 la soirée exclusive
Eltsina Art Projects de la prestigieuse Fondation Ekaterina.

Quand : mercredi 15 janvier 2020 de 19h à 22h Où : Fondation Ekaterina
Ulitsa Kuznetskiy Most, 21/5, Moscow Métro Lubyanka & Kuznetskiy Most